Le Prix de la Liberté

Parmis les nouvelles règles, sauras-tu survivre dans ce monde ?
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mer 18 Sep - 22:06


Bourreau Inexpérimenté regardait le ciel rose. Les nuages avaient désertés laissant libre place au soleil qui montait lentement. Il était à cette place. Sa place. Elle s'y tenait juste avant d'être enlevée. Il voyait encore ce regard de fierté qu'elle avait posé sur lui juste avant sa perte. Il enfonça les griffes profondément dans le sol pour s'attacher à son souvenir. Et si il l'oubliait ? S'il oubliait son odeur, sa chaleur, son apparence ou pire, sa voix ? Une boule se forma dans sa gorge. Il ne voulait pas l'oublier. Il voulait venger sa mère.

Un nuage vint alors et masqua la lumière du soleil. Bourreau Inexpérimenté le regarda partir au loin, et se leva. L'énergie commençait à animer le camp. Les apprentis sortaient de leur tanière, s'étirant et fessant leur toilette. Les guerriers sortaient, eux aussi. Ils formaient des groupes et certains allaient chercher des pièces de viandes dans la réserve. Ce ne fût qu'à ce moment que l'apprenti se rendit compte qu'il mourrait de faim. La patrouille de l'aube avait rapporter des prises fraîches mais il n'en avait pas pris à ce moment là. Monarchie Inexpérimenté, une jeune apprentie, lui apporta une prise.

« Je me disais que tu aurais faim. Tu es sorti tôt de ta litière de mousse, dit moi. »

Il hocha la tête, nonchalamment. Il aimait bien la chatte et il savait que cet affection était réciproque. Elle dégusta le poisson avec le jeune mâle et lui sourit. Elle avait une lune de plus que lui. Il l'avait toujours considéré comme une sorte de soeur car elle comprenait toujours ce qu'il lui disait, mais il savait que la femelle ressentait plus que cela. Ce qui décevait Bourreau Inexpérimenté. Un jour, il la décevrait et il ne s'en remettrait sûrement jamais.

« Bourreau Inexpérimenté, Constellation de l'Aurore désires te voir, immédiatement. »

Serpent des Plaines se tenait devant lui. Il hocha la tête au guerrier, et donna un coup de langue affectueux sur le front de Monarchie Inexpérimenté. Elle ronronna en souriant et il la laissa là. Il marcha vers la tanière des guerriers. Il se demandait toujours pourquoi son mentor ne pouvait pas dormir dans son antre à elle. Avait-elle peur que ses guerriers meurent sans leur chef ? Il n'en saurait jamais rien et surtout, ne comprendrais jamais. Il miaula son arrivé et il fut invité a entré.

« Nous avons une nouvelle leçon aujourd'hui, Constellation de l'Aurore ? » Demanda le jeune mâle.

Il avait si hâte de quitter le camp et de se changer les idées. Il voulait fuir. Apprendre. Oui, apprendre. Pour montrer à Califa qu'il respecterait sa promesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mer 18 Sep - 22:45


Gardant les yeux fermés, Constellation de l'Aurore tendit les oreilles cherchant à savoir si les guerriers étaient réveillés. Avec un petit soupire, elle étira longuement ces pattes et s'assis. Ouvrant les yeux, la meneuse regarda tendrement ces guerriers et amis dormir. Elle les aimait tellement! Chacun d'entre eux était unique et irremplaçable, pourtant... Pourtant tous devrait faire face à la mort et plusieurs par la faute de Califa, elle en était certaine. Secouant la tête, la jeune meneuse chassa ces sombres pensées et fit sa toilette.

Posant son regard sur la sortie de la tanière des guerriers, pensive, Constellation de l'Aurore réveilla d'un léger coup de patte un jeune guerrier et l'envoya chercher son apprenti. Elle n'avait plus rien à lui apprendre côté combat et chasse, mais il lui restait du chemin à faire côté psychologique avant qu'elle ne se décide à le laisser joindre le rang de ces chasseurs. En attendant, la meneuse réveilla doucement chacun des guerriers et leur confia leur tâche pour la journée. Puis, en entendant son apprenti arrivé, elle prit place noblement au milieu de la tanière et lui dit d'entré.

-Nous avons une nouvelle leçon aujourd'hui, Constellation de l'Aurore ?

-Oui... Et non! Je t'amène patrouiller aujourd'hui du côté de la frontière avec le clan du tonnerre. J'espère que tu as mangé, parce qu'on y va maintenant!

D'un bond souple, la chef passa en trombe à côté de l'apprenti et trottina joyeusement vers la sortie du camp. Pourquoi faire la mauvaise tête alors qu'il faisait soleil? Autant s'amusé et aux enfers Califa! En repensant à ce qu'elle venait de dire, Constellation de l'Aurore dû se retenir pour ne pas rire. Elle avait oubliée de manger! Bah, elle pourrait toujours attraper un poisson en passant près de la rivière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 20 Sep - 10:23


-Oui... Et non! Je t'amène patrouiller aujourd'hui du côté de la frontière avec le clan du tonnerre. J'espère que tu as mangé, parce qu'on y va maintenant!

Elle avait à peine prononcer ces paroles qu'elle parti, d'un bond, de la tanière et parti vers la sortie. La frontière du Tonnerre ? Ce n'était qu'un pont... Mais bon. L'apprenti dû rapidement partir car il vit que sa meneuse ne l'attendait pas. Au pas de course, il sorti du camp, manquant de peu de bousculer Serpent des Plaines. Il s'excusa sans un regard en arrière. Le pelage de son mentor paraissait au loin. Il redoubla d'ardeur pour la rattraper. Et ce fût vite fait. Il pût alors marcher, la truffe au vent. Dans sa course, il avait fait fuir une ou deux souris qui passaient, eux aussi, par là. Tant pis. Sa mission n'était pas de chasser les souris.

Il regarda son mentor, en silence. Il n'avait plus grand chose à apprendre du combat ou de la chasse. Pourquoi donc l'amenait-elle dans une patrouille ? Que comptait-elle lui montrer ? Il réprima un frisson. Et si une patrouille de la Tribu les interceptaient ? Il repensa au jour de sa nomination, et une colère l'envahi. Mais une effluve emportée par la douce brise du matin le fit se calmer. Le Clan du Tonnerre. C'était la frontière, toute proche. Il allait enfin savoir pourquoi il avait été convié ici. Il s'approcha du pont, renifla et parut surpris.

« Le marquage est assez vieux ici. Quatre ou cinq jours. Il se tourna vers Constellation de l'Aurore. C'est inhabituel, non ? »

Bourreau Inexpérimenté n'avait pas l'habitude des marquages aussi effacés. Car selon lui, les marquages étaient fait tous les deux ou trois jours, depuis l'arrivée de la Tribu. Il lui semblait que les clans étaient plus minutieux dans leurs gestes. Pourquoi alors ce changement de leur part ? Il n'y comprenait rien. Quelque chose clochait. Il se sentait mal à l'aise. Bourreau Inexpérimenté regardait toujours son mentor, désirant une réponse pour s'éclaircir les idées...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 20 Sep - 13:28


L'arrivé de son apprenti derrière elle ne passa pas inaperçu pour les animaux des bois. Constellation de l'Aurore le nota mentalement, elle allait devoir revoir cette notion avec le jeune félin... Après tout, les guerriers de Califa eux se déplaçaient sans bruit dans la plupart des cas et ils étaient toujours aux aguets. S'il y avait eu des gardes de la tribu, tout deux auraient été remarqués sans aucun doute, ce qui n'était pas une bonne chose... Surtout avec le caractère du jeune chat. Posant son regard sur celui-ci justement, la meneuse ne put s'empêcher de remarquer qu'il la regardait aussi et sourit. Il devait se demander pourquoi elle le menait là-bas... Surtout en sachant qu'il n'y avait rien à voir habituellement!

Reposant son attention sur le chemin, la chatte calicot fronça le museau. Le marquage semblait... Non, il ne semblait pas, il était ancien. Ce n'était pas normal, mais alors pas du tout! L'une des patrouilles de l'aurore aurait du renouveler le marquage ici peu de temps avant qu'ils n'arrivent... Où était passé la-dite patrouille? Laissant son apprenti s'approcher du pont, la chatte renifla les alentours en fouillant les arbustes du regard et guettant le moindre son.

- Le marquage est assez vieux ici. Quatre ou cinq jours. C'est inhabituel, non ?

-L'une des patrouilles de l'aurore devait passé ici... On aurait du la croiser... Où est-elle..., répondit la meneuse pensive, d'une voix basse et tendue.

Ayant complètement oublié la présence de Bourreau Inexpérimenté, Constellation de l'Aurore s'élança dans la direction où la patrouille aurait du normalement venir. Bondissant agilement par-dessus un tronc d'arbre, elle finit par trouver l'endroit où la patrouille avait été interceptée. La terre avait été retournée par endroit, des touffes de fourrure pendaient misérablement aux branches, traînaient au sol et d'autres reposaient dans des flaques de sang. Attaqué ou attaquant? Un bruit derrière elle la sortie de ces pensées. Sur les nerfs, la jeune chef sortit les griffes, se retourna et bondit dans la direction du bruit, plaqua la félin au sol en grondant. Découvrant son apprenti sous elle, Constellation de l'Aurore le regarda un petit moment sans comprendre, puis recula en soupirant.

-Excuse-moi, j'avais oubliée que tu étais là... Ne fait plus aucun bruit, je ne veux même pas t'entendre respirer, ils doivent encore être dans le coin... Si tu vois des guerriers de la tribu n'attaque pas, sous aucun prétexte. C'est clair Bourreau Inexpérimenté? Aucun prétexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 20 Sep - 15:52


Son mentor paraissait en alerte. C'était de mauvaise augure... Jamais auparavant, il ne l'avait vu comme ça. Le jeune mâle trouvait bête de ne pas avoir marquer la frontière. Le Clan du Tonnerre est-il aussi glorieux qu'on le disait ? Il dût réprimer un petit rire. Mais que fait donc leur chef ? Beaucoup trop absorbé par ses pensées, le mâle tigré n'avait presque pas entendu son mentor lui répondre.

-L'une des patrouilles de l'aurore devait passé ici... On aurait du la croiser... Où est-elle...

Alors quelque chose clochait vraiment. Constellation de l'Aurore avait vraiment l'air tendue. Il allait ajouté un petit commentaire, lorsqu'elle partit. Comme ça. À la course. Surpris, l'apprenti courut à sa suite. Tout son être lui criait de ne pas franchir la frontière, mais il le fit quand même. Une boule se forma dans son estomac, mais il l'ignora. Le nez au vent, il suivait la piste de son mentor. Il sauta au dessus d'un tronc d'arbre, dû éviter des trous, contourner des buissons d'épines. La trace de sa meneuse était tout près. Il ralenti le pas, mais ne vu qu'à la dernière seconde un buisson de houx. Il s'écorcha le museau et quelques gouttes de sang perlèrent. Il n'eût le temps que de se passer un coup de langue sur son petit nez qu'un poids considérable le plaqua au sol.

Il était prêt à se défendre, quand il reconnu le félin. Son coeur battait si vite ! Elle lui avait fait une de ces frousses ! Elle le regardait, d'un air presque ébahi. Et lui, il restait là, se demandant si il devait la repousser comme il l'avait appris pendant ses entrainement de combats. Finalement, ce fut son mentor qui le relâcha en premier. Était-elle déçue ? Peut-être bien. Mais il n'était tellement pas habitué à ce territoire ! Il lui était totalement inconnu.

-Excuse-moi, j'avais oubliée que tu étais là... Ne fait plus aucun bruit, je ne veux même pas t'entendre respirer, ils doivent encore être dans le coin... Si tu vois des guerriers de la tribu n'attaque pas, sous aucun prétexte. C'est clair Bourreau Inexpérimenté? Aucun prétexte.

Il hocha la tête. Il avait compris. Il calma sa respiration et détendit ses muscles. Il s'abstiendrais de parler pour l'instant. Il avança alors vers la clairière. L'odeur du Clan du Tonnerre et de la Tribu des Longues Ombres était très forte. Des flaques de sang tachait la verdure de l'herbe. Il était frais. Son mentor avait raison. Ils avaient manqué de peu la bataille. Des touffes de fourrures pendouillaient d'un peu partout. Pauvres guerriers.

Mais peut-être reviendraient-ils avec du renfort ? Peut-être qu'un apprenti a fui la bataille pour avertir les siens ? Une nouvelle odeur vint à la truffe de Bourreau Inexpérimenté. Plus forte et plus présente. La Tribu. Trois guerriers, grands, intimidants. Couverts de sang. Deux mâles, une femelle. Ils avaient le sourire aux lèvres et se promenaient tout aussi silencieusement. Son mentor avait raison. Ils étaient toujours là. Bourreau Inexpérimenté se plaqua lentement au sol. Il n'était pas encore repéré. Mais son mentor, où était-elle ? Et les guerriers du Tonnerre ?

Voyant les félins se rapprocher, l'apprenti se plaqua encore plus au sol. Il avait reçu un ordre. Il n'attaquerait pas. Ça lui démangeait, mais il savait qu'il ne devait pas attaquer. Il mourrait sous leurs griffes. Et s'il réussissait par miracle à s'enfuir, son mentor le finirait sûrement... Mais ils étaient trop près. Trop, trop près. Ils risquaient de le sentir et de la remarquer. Alors, il prit une chance. Il recula lentement. Silencieusement, il s'éloigna du groupe et s'approcha d'un arbre. Il se mit le groupe à dos, et grimpa. Rapidement, en silence. Il arriva enfin à une branche. Il s'y glissa et regarda les félins de haut. Il ne trouva cependant pas son mentor.. Où était-elle bon sang ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 20 Sep - 16:27


Aussitôt après avoir donner les consignes à son apprenti, Constellation de l'Aurore bondit entre les arbres, s'ajustant presque trop parfaitement à l'environnement. Elle espérait seulement que son apprenti ne ferait pas trop l'idiot et surtout, SURTOUT, ne s'attaquerait pas aux trois guerriers de la tribu rester derrière. La meneuse les avait sentit en passant le tronc d'arbre, maintenant, savoir s'ils étaient seuls et s'il y avait des survivants du côté du clan du tonnerre. Afin de prendre moins de risque, la chatte calicot bondit sur le tronc d'un arbre et grimpe jusqu'à une branche assez élevée et passa ensuite d'arbre en arbre en bondissant. Ce n'était peut-être pas le moyen le plus silencieux, mais son odeur ne se rendait pas au sol avant plusieurs minutes et cela lui laissait tout le temps dont elle avait besoin.

Remarquant un mouvement au sol, la meneuse du clan de la Rivière s'arrêta et observa avec attention. Un jeune félin essayait de passé inaperçu, pressé contre le corps de, probablement, son mentor... Les trois guerriers de la Tribu se dirigeaient directement vers lui. Lançant un regard à la ronde, Constellation de l'Aurore fut contente de voir que son apprenti l'avait écouté et c'était réfugié dans un arbre. Maintenant, elle allait avoir besoin de son aide! En tant que chef et descendante des anciens du clan des Étoiles, elle ne pouvait pas laisser cet apprenti, même s'il faisait parti d'un clan adverse, se faire tuer par les guerriers de Califa! De plus, il était temps que son apprenti vive sa première escarmouche.

Lançant son cri de guerre, la chatte descendit de la branche sur laquelle elle était perchée et bondit sur la guerrière de la tribu des longues ombres. Roulant au sol avec elle, Constellation de l'Aurore fut la première à se relever, mais les deux autres guerriers étaient trop près pour qu'elle finisse l'autre guerrière avant qu'ils ne réagissent. Alors, elle fit comme elle put avant qu'un des des autres ne se joignent au combat: elle creva les yeux de la guerrière adverse d'un coup de griffe et se retourna pour recevoir l'ennemi. Pourvu que son apprenti se dépêche de joindre le combat!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 20 Sep - 21:53


Son coeur battait à ses tempes. Il voulait se battre. Mais il voulait respecter les règles. Il le devait bien à son mentor. Alors, il observa les guerriers. Ils filaient vers une cible précise... Il suivi leurs regards et tomba sur eux. Cet apprenti et le corps meurtri de son mentor. Sans s'en rendre compte, son pelage se hérissa. Il pouvait bien s'imaginer à la place de l'apprenti du Tonnerre. Se sentir chasser et menacer sur son propre territoire, son propre chez soi. Ne serait-ce pas insupportable ? Les griffes de Bourreau Inexpérimenté arrachaient l'écorce de l'arbre. Elle sortaient et rentrait. Il devait se contrôler.

Puis, il fut content d'entendre le cri de sa meneuse. Il la vue bondir d'un arbre voisin et s'attaquer à la femelle de la Tribu. N'hésitant plus, il sauta à son tour et atterri directement sur un guerrier. Il parut dérouté au début, mais il s'avérait un défi de taille. Cependant... il verrait à qui il a à faire. Encore sur son dos, Bourreau Inexpérimenté s'accrocha, griffe dans la chair, croc autour du cou. Il tenait bon, mais le guerrier roula sur lui même. Écraser par le poids, il dû lâcher prise. Feulant, l'apprenti était content. Si content. Il pourrait enfin leur montré qu'ils n'ont pas attaquer la bonne personne. Il se jeta aussitôt sur lui.

Les coups de pattes volaient. Il le touchait aux flancs, roulait sur le côté pour évité une attaque et se glissa sous le ventre du guerrier. Il avait là une grande occasion. Il monta ses pattes vers le ciel, et griffa profondément le ventre du guerrier. Il senti du sang couler sur ses pattes et quelques gouttes sur son visage. Il entendit un grognement sourd. Il roula encore sur ses flancs et regarda son attaquant. Il s'était arc-bouté sur lui-même. Du sang coulait sur le sol. Mais pas simplement sur le sol... Du sang coulait sur les yeux de Bourreau Inexpérimenté, et une douleur fulgurante lui déchira le haut de la tête. Il cligna rapidement des yeux, mais le sang resta toujours là.

Alors, il fut frappé de plein fouet. On le plaqua au sol, le mordit à la gorge. La panique s'empara alors de lui. Ils allaient le tuer ! Alors, il senti une poussée dans ses pattes. Un regain de force. De ses pattes avant, il tâta la tête du félin. Ses griffes déchiraient tout sur leur passage. Mais il ne lâcha pas prise. Il serrait de plus en plus fort. L'oxygène manquait. Redoublant de force, ses pattes cherchaient quelque chose. Globuleux, mous. Enfin, ses griffes trouvèrent une prise facile. Elles s'enfoncèrent facilement et le matou le laissa filer. L'apprenti se releva en vitesse. Il respira rapidement, reprenant son souffle. Il vit le guerrier cligner des yeux, en vain. Il hurlait de douleur.

« Pas la peine de crier, personne ne viendra pour une ordure comme toi ! » Cracha l'apprenti.

Puis, il sauta sur le guerrier. Il s'accrocha fermement et enfonça ses griffes le plus loin possible. Il voulait le faire partir, le faire regretter d'avoir attaquer ses voisins. Puis, surpris de le voir là, Bourreau Inexpérimenté sourit à l'apprenti du Clan du Tonnerre. Il s'accrochait, lui aussi, au guerrier blesser. Ils travaillaient désormais en équipe. L'apprenti s'attaquait à la tête, et Bourreau à son corps. Peu de temps après, le félin de la Tribu s'enfui. Essoufflé, le mâle de la Rivière regardait toujours le chemin pris par le guerrier. Il ne voulait pas qu'il revienne.

Il ne revint pas. L'apprenti murmura un mot à Bourreau. Ce dernier ne l'entendit pas. Il cherchait quelqu'un. Constellation de l'Aurore, son mentor. Il ne savait pas pour quoi, mais ces temps-ci il la perdait toujours de vue ! Il la vit tout près, et l'apprenti du Tonnerre suivit son regard. Tous deux se dirigèrent vers elle.

« Tout va bien ? » Murmura l'apprenti de la Rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Sam 21 Sep - 9:20


Après avoir crevés les yeux de la guerrière de la Tribu et s'être retournée pour prendre l'autre guerrier, Constellation de l'Aurore avait à peine eu le temps de se dresser sur ces pattes arrières pour éviter de se faire prendre de haut par son deuxième adversaire. En position de faiblesse face à se matou plus fort et massif qu'elle, il fallu peu de temps avant qu'elle ne tombe sur le dos, le ventre à découvert, sous l'horrible matou brun et blanc. Toutefois, elle était plus agile que lui et bien qu'elle reçue une méchante entaille entre ces pattes avants dans la manœuvre, elle réussit, en se tortillant, à se glisser plus loin sous le matou. De se fait, elle avait juste sous son nez le ventre à découvert du maton. Levant les pattes, la meneuse lui lacéra le ventre à mainte reprises jusqu'à ce qu'il parte la queue basse.

Ce n'est qu'en se relevant qu'elle prit compte des blessures que lui avait fait le matou sans qu'elle s'en rende vraiment compte... Heureusement, ce n'était que de petites éraflures et blessures de peu d'importance. Rassurée qu'en à sa propre survie après se combat, la meneuse se tourna vers les apprentis. Bourreau Inexpérimenté s'en était tiré à bon compte avec seulement quelques griffures... Mais celle sur la tête du jeune chat allait devoir être vérifié en rentrant au camp. Le petit apprenti du Tonnerre avait l'air dans un bon état lui aussi, tant mieux!

-Tout va bien ?

Reportant son attention sur son apprenti qui venait de murmurer cette question, Constellation de l'Aurore sourit et s'approcha de lui.

-Ne t'en fait pas pour moi! Beau travail avec le guerrier, je n'ai pas vue votre combat, mais pour qu'il parte comme sa... Bravo! Je ne crois pas qu'ils remettront les pattes ici de sitôt! , dit-elle en couvant les deux apprentis du regard, plus particulièrement celui du Tonnerre. Je crois qu'il serait temps que tu rentre au camp prévenir Constellation Moucheté, tu ne crois pas? Mon apprenti et moi-même allons rester ici le temps que tu revienne avec l'aide nécessaire.  

Se penchant sur son apprenti, la meneuse de la rivière ne prit pas attention au départ de l'autre apprenti. La blessure sur la tête de Bourreau Inexpérimenté était nette et pas très profonde... Elle était moins importante qu'elle ne l'aurait cru de loin! Passant un léger coup de langue sur le dessus de la tête de son apprenti, la meneuse le regarda avec une fierté non dissimulée. Comme le temps avait passé vite! Il lui semblait qu'hier encore il apprenait à chasser et combattre! Elle devait tout de même lui apprendre deux trois choses encore... Par exemple, elle pourrait lui donner une bonne leçon avec la guerrière de la Tribu laissée derrière.

-Viens Bourreau Inexpérimenté, il reste une chose à faire ici en attendant le retour de l'apprenti du tonnerre.

Constellation de l'Aurore recula, puis se dirigea vers le buisson dans lequel elle avait vue la guerrière se réfugier. D'un mouvement de la queue, elle invita son apprenti à s'approcher du buisson sans lui dire de quoi il en retournait. Elle voulait voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Sam 21 Sep - 14:10


Son mentor avait quelques blessures. Superficielles. Elle ne mourrait pas aujourd'hui et lui non plus. Cependant, il sentait toujours cette poussée dans son corps. Ses sens étaient toujours en alerte. Mais peu à peu, il commençait à se calmer. Il respirait plus lentement. Il était plus confiant. Son mentor s'était approcher de lui. Elle l'avait scruter de fond en comble. Il n'avait rien ! À part cette griffure sur son front...

-Ne t'en fait pas pour moi! Beau travail avec le guerrier, je n'ai pas vue votre combat, mais pour qu'il parte comme sa... Bravo! Je ne crois pas qu'ils remettront les pattes ici de sitôt! , dit-elle en couvant les deux apprentis du regard, plus particulièrement celui du Tonnerre. Je crois qu'il serait temps que tu rentre au camp prévenir Constellation Moucheté, tu ne crois pas? Mon apprenti et moi-même allons rester ici le temps que tu revienne avec l'aide nécessaire.  

Aussitôt dit, aussitôt fait. L'apprenti déguerpit, dans un silence pesant. Maintenant qu'il était parti, Bourreau Inexpérimenté se trouvait encore plus mal. Ils n'avaient pas le droit d'être là. Même s'il se disait qu'il était là pour une bonne raison, il ne trouvait pas du tout excitant de quitter ses terres. Il n'avait aucun repère.

Constellation de l'Aurore s'était entre temps approcher pour donner un petit coup de langue sur la blessure. L'apprenti réprima une grimace. Elle lui chauffait énormément. Ça piquait aussi, mais il passa sous silence. Il se passa les pattes sur ses yeux pour chasser le sang qui s'y était loger. Ah ! Il voyait beaucoup mieux maintenant ! Puis, il s'aperçu qu'un éclat brillait dans les yeux de son mentor. De la fierté. Soudainement, il prit conscience de ce qu'il venait de faire. Il avait chasser un guerrier de la Tribu ! Presque aucune aide avec lui. Il avait vaincu ! Il sourit alors à son mentor. Lui aussi était fier de lui.

-Viens Bourreau Inexpérimenté, il reste une chose à faire ici en attendant le retour de l'apprenti du tonnerre.

Il hocha la tête, Ils n'avaient sûrement pas fini, c'était à prévoir. Cependant, il ne savait pas ce qu'il restait à faire. Les guerriers avaient fuis et ne reviendraient sûrement pas de si tôt. Alors, il suivit son mentor. Elle allait vers un buisson taché de sang. L'odeur était forte. Poisseuse, métallique. Il resta derrière, attendant un ordre. Quand il vit que son mentor l'invitait à approcher, d'un mouvement de queue, il s'exécuta. Il s'approcha et se figea sur place. Une rescapée.

De ses yeux coulait un liquide visqueux. Blanchâtre. Elle gémissait à peine. Elle s'était replié sur elle-même. Son corps était couvert de blessures. Bourreau Inexpérimenté se surpris à ressentir une pointe de pitié. Elle venait sûrement d'un clan. Elle avait sûrement été élevée dans l'ignorance de ses origines. Maintenant, elle tuait. Il ne devait penser qu'à cela. Elle avait voulu tuer les membres d'une patrouille. Elle n'était plus des leurs. Alors, il sourit. Elle n'avait eu que ce qu'elle méritait.

« Tes camarades t'ont abandonner, hein ? Sûrement que vous ne faites que cela dans la Tribu. S'il y a un poids mort, on le laisse là. Sauf que ça, c'est pas juste. Vous vous battez pour eux, et eux vous laisse là. C'est pas honnête. Vous n'êtes pas censés. »

Bourreau Inexpérimenté se fichait un peu qu'elle soit peut-être née dans un clan. Il était en colère. Contre la Tribu. Contre Califa. Ce sont des traîtres. Cependant, l'apprenti restât là. À la regarder sans rien faire. Il ne pouvait rien faire. Elle avait déjà eue ce qu'elle méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Sam 21 Sep - 14:32


Le regard fixé sur son apprenti, Constellation de l'Aurore analysait sa réaction. De premier abord, il avait eu l'air de ressentir de la pitié pour cette guerrière, mais après... C'est là qu'il l'a déçu. Il avait sourit, l'air content de l'état de la femelle. Ajouté à cela ces propos...

-Tes camarades t'ont abandonner, hein ? Sûrement que vous ne faites que cela dans la Tribu. S'il y a un poids mort, on le laisse là. Sauf que ça, c'est pas juste. Vous vous battez pour eux, et eux vous laisse là. C'est pas honnête. Vous n'êtes pas censés.

Déçue, elle se sentait déçue de son apprenti. Avec un soupire, la meneuse lança un regard désapprobateur à Bourreau Inexpérimenté et s'approcha de la chatte. C'était de sa faute si elle se retrouvait aveugle et elle s'en voulait. Bien entendu, cette chatte était considérée comme faisant parti des méchants... Mais elle était un peu plus jeune que Constellation de l'Aurore, elle était donc un chaton quand Califa était arrivée. Elle n'avait pas choisit de vivre comme sa, elle y avait été contrainte.  Un guerrier digne de ce nom ne devait jamais tuer et blesser sans avoir de remords ensuite, car nous sommes tous l'ennemis de quelqu'un... Un jour, quelqu'un voudrait venger les yeux de cette chatte.

- Un vrai guerrier s'en veut toujours d'avoir dû blesser et tuer, Bourreau Inexpérimenté. Non pas parce qu'il est faible, mais parce qu'il sait qu'il est lui aussi l'ennemi de quelqu'un... Et cette personne pourrait lui faire autant de mal que ce qu'il a causé à ces ennemis. C'est ta leçon d'aujourd'hui, réfléchis-y bien.

S'approchant de la chatte beige, Constellation de l'Aurore se pencha sur celle-ci et se dépêcha de mettre fin aux jours de la pauvre. Elle aurait succombé de ces blessures plus tard, autant lui éviter des souffrances inutiles. Elle espérait seulement que cette chatte n'avait pas de petits... Enfin, c'est vrai que si elle avait eu des chatons, elle ne se serait pas retrouver à cet endroit... Bah on sait jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Dim 22 Sep - 12:43


Sa meneuse soupira. L'éclat de fierté avait disparu. L'estomac de l'apprenti se serra de nouveau. Il l'avait profondément déçue... Mais quel piètre apprenti je suis ! Il la regarda s'approcher de la guerrière. Aurait-il dû la prendre simplement en pitié ? Mais il ne pouvait pas ! Elle avait voulu tuer son mentor bon sang ! Il crut qu'il ne comprendrait jamais. Mais non...

- Un vrai guerrier s'en veut toujours d'avoir dû blesser et tuer, Bourreau Inexpérimenté. Non pas parce qu'il est faible, mais parce qu'il sait qu'il est lui aussi l'ennemi de quelqu'un... Et cette personne pourrait lui faire autant de mal que ce qu'il a causé à ces ennemis. C'est ta leçon d'aujourd'hui, réfléchis-y bien.

Bizarres de propos. Mais Bourreau Inexpérimenté compris après s'être répétés trois ou quatre fois les paroles de son mentor. Ce qui surpris surtout le jeune mâle était que son mentor mette fin aux jours de la chatte. Le code du guerrier interdisait de tuer si on n'était pas obliger ! Il regarda son mentor, un regard effrayer dans les yeux.

« Mais... On a pas le droit de... de... tuer. C'est interdit, non ? »

Il ne comprenait plus. Il ne voulais pas comprendre. Il parti vers l'endroit où l'apprenti du Tonnerre s'était réfugier. Il y avait un félin. Sûrement un guerrier vu sa carrure. Bourreau Inexpérimenté s'approcha assez rapidement. Il approcha sa tête de la gueule du guerrier et entendit une respiration rauque. Son souffle était faible. Il ne soulevai que très peu ses flancs. Ses yeux étaient fermés. Si je n'éprouves pas de pitié pour la Tribu, c'est que j'en ai pour les clans ! Car l'apprenti ne voulait pas que le guerrier meurt. Il s'était battu contre ces malfrats et avait survécu. Il avait un apprenti qui comptait sur lui. Son clan aussi comptait sur lui. Il devait se battre pour aider les siens !

Alors, Bourreau Inexpérimenté se mit à nettoyer les blessures du guerrier. Il donnait des coups de langues assez doux pour ne pas rendre la vie encore plus difficile au mâle imposant. Son pelage gris clair était parsemé de croûte de sang. L'apprenti avait réellement de la pitié pour lui. Lui, il méritait d'être sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Dim 22 Sep - 22:56


Le regard toujours posé sur la chatte qu'elle venait de tuer, Constellation de l'Aurore se pencha et appuya doucement son museau sur le front de la chatte. Ô clan des étoiles, pardonnez-moi je vous en prie de lui avoir pris sa vie et veiller sur son repos éternel. Rouvrant ces yeux, la meneuse passa un léger coup de langue sur l'une des oreilles de la morte et se tourna. Elle eut tout juste le temps de voir le regard effrayé de son apprenti avant qu'il ne parle et s'éloigne.

-Mais... On a pas le droit de... de... tuer. C'est interdit, non ?

Alors qu'il s'éloignait, rapidement, la chatte calicot resta où elle était, hantée par le regard que lui avait jeté son apprenti. Cela lui fendait le coeur, il avait raison bien sûr... Mais cette chatte allait mourir de toute manière, en la tuant elle lui avait évité des heures de souffrance, de torture... La jeune meneuse resta là le temps de reprendre ces esprits, puis elle suivit la trace olfactive qu'avait laissé Bourreau Inexpérimenté pour le retrouver. Prenant une grande respiration, Constellation de l'Aurore s'approcha de son apprenti et du guerrier et posa doucement sa patte sur l'épaule du jeune chat.

-Tu as raison, nous ne devons pas tuer nos ennemis lorsque nous pouvons l'éviter... Mais cette chatte allait mourir de ces blessures, je lui ai épargnée des heures de souffrance en faisant ce que j'ai fait. Je n'attends pas de toi que tu comprenne, simplement que ne me tienne pas rigueur de ce que j'ai dû faire.

La chatte s'éloigna avant que l'apprenti ne réagisse à ces paroles et fit le tour du champ de bataille pour voir s'il y avait d'autres survivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mer 25 Sep - 19:01


Il ne comprenait toujours pas. Il voyait encore son mentor asséné un coup de grâce à cette chatte. Un frisson le parcourut du bout de la queue au bout du museau. Son pelage se hérissa, mais il n'y fit rien. Un mouvement dans les taillis lui indiqua que son chef se rapprochait et venait dans sa direction. Avait-elle l'air las ? Bourreau Inexpérimenté n'en sût rien. Il ne voulait pas savoir. Il était encore bien trop troublé. Il lui semblait qu'encore hier, elle lui apprenait les rudiments du Code du Guerrier. Ne pas tuer de sang froid en faisant parti... Il se rappella alors l'histoire de Califa. Son frère tué par un chat de clan. Mais que sont-ils devenus ? Oublient-ils le Code qui les maintiens en vie ?

-Tu as raison, nous ne devons pas tuer nos ennemis lorsque nous pouvons l'éviter... Mais cette chatte allait mourir de ces blessures, je lui ai épargnée des heures de souffrance en faisant ce que j'ai fait. Je n'attends pas de toi que tu comprenne, simplement que ne me tienne pas rigueur de ce que j'ai dû faire.

Il aurait bien voulu lui dire ce qu'il en pensait, mais elle parti bien trop vite. Imaginait-elle qu'elle échapperait à son apprenti ?Les blessures du félin étaient propres. Il n'y avait plus rien à faire que d'attendre la venue d'un guérisseur. L'apprenti guerrier ne pouvait plus rien pour lui désormais. Alors, il jeta quelques coups d’œils aux alentours et parti rejoindre son mentor. Il la trouva un peu plus loin. Elle cherchait quelque chose. Il s'approcha. Il dût se calmer avant et respirer. Bourreau Inexpérimenté en avait besoin.

« La seule chose que je comprend est qu'il me semble que peu à peu, on renie nos coutumes. Maintenant que nous ne pouvons plus parler à nos ancêtres, on commence à oublier ce qui nous défini. Il me semble que les clans sont entrés dans un espace d'ombre et que nous ne savons pas par où sortir. Bourreau Inexpérimenté pensa à ses paroles et continua. Est ce que les clans renient le Code du Guerrier ? On va tout abandonner ? »

L'apprenti était anxieux. Il ne voulait pas que son mentor lui dise que oui. Il ne voulait pas laisser tout tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Jeu 3 Oct - 19:54


Balayant une nouvelle fois la place de l'affrontement, Constellation de l'aurore comprit rapidement que seul l'apprenti et le guerrier trouvé par son apprenti avaient survécu à l'attaque. Elle n'avait pas vraiment envie de rester à attendre que la meneuse du clan de ce territoire arrive, mais elle se devait de rester. Alors qu'elle repassait les événements dans sa tête, son apprenti s'approcha d'elle. Posant lentement son regard sur le jeune chat, la meneuse du clan de la rivière l'écouta sans rien dire, habituellement, elle l'aurait laissé trouvé sa propre réponse... Mais elle se devait de lui répondre après ce qu'il venait de voir.

- Tu aurais dû trouver cette réponse tout seul Bourreau Inexpérimenté, mais après ce que tu as vue tout à l'heure... Je suppose que je te dois au moins sa. Le code du guerrier est et restera toujours dans le coeur des véritables guerriers et ce peu importe si nous pouvons ou non communiquer avec nos ancêtres. Le code du guerrier est ce qui nous a permis de survivre et de cohabiter pendant des temps immémoriaux, pourquoi est-ce qu'on l'abandonnerait aujourd'hui? Bien sûr, tu es trop jeune pour le comprendre entièrement et ça demande une grande réflexion pour arriver à comprendre que, parfois, le code du guerrier peut être violer. Par exemple, dans le cas de la chatte que j'ai tuée tout à l'heure. Nous ne devons pas tuer de sang froid, d'accord, mais est-ce que cela veut dire que j'aurais dû laisser cette pauvre chatte souffrir le martyr jusqu'à ce qu'elle se soit vider de son sang? Tu pourras à nouveau me parler de tout cela lorsque tu auras pris le temps d'y penser par toi-même.

Bien qu'elle eut parlée d'une voix neutre presque glaciale, Constellation de l'Aurore n'était pas du tout fâcher. Toutefois, le fait que son apprenti ne prenne pas le temps de réfléchir à quelque chose avant de venir lui poser la question la rendait un tout petit peu plus sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Sam 12 Oct - 20:33


Un frisson le parcourut. Un vent froid s'était levé et avait balayé les feuilles entassées sur le plancher de la forêt. Sa fourrure se hérissa. Comme il aurait voulu être chez lui ! Mais bon... N'ayant rien d'autre de plus utile, ou d'intéressant à faire, il continua de fixer son mentor. Peut-être avait-il l'air tout bête, comme ça, assis à attendre pendant qu'un guerrier était mourant, tout près de lui, mais il s'en moquait. Qui pourrait bien le voir à part son professeur ? Un oiseau passa au dessus de sa tête. Il le regarde passer, si rapide et si agile ! L'apprenti sourit. Ces petites bêtes étaient libres. Si elles étaient menacées, elle partaient. Mais ce qu'elles étaient faciles ces bestioles. La vie facile ce n'était pas pour les guerriers ! Bourreau Inexpérimenté aimait sa vie. Bien qu'elle soit difficile, il l'aimait. Elle le rendait plus fort de jour en jour, et plus sage... grâce à son mentor.

- Tu aurais dû trouver cette réponse tout seul Bourreau Inexpérimenté, mais après ce que tu as vue tout à l'heure... Je suppose que je te dois au moins sa. Le code du guerrier est et restera toujours dans le coeur des véritables guerriers et ce peu importe si nous pouvons ou non communiquer avec nos ancêtres. Le code du guerrier est ce qui nous a permis de survivre et de cohabiter pendant des temps immémoriaux, pourquoi est-ce qu'on l'abandonnerait aujourd'hui? Bien sûr, tu es trop jeune pour le comprendre entièrement et ça demande une grande réflexion pour arriver à comprendre que, parfois, le code du guerrier peut être violer. Par exemple, dans le cas de la chatte que j'ai tuée tout à l'heure. Nous ne devons pas tuer de sang froid, d'accord, mais est-ce que cela veut dire que j'aurais dû laisser cette pauvre chatte souffrir le martyr jusqu'à ce qu'elle se soit vider de son sang? Tu pourras à nouveau me parler de tout cela lorsque tu auras pris le temps d'y penser par toi-même.

Le jeune mâle se demanda si le froid de l'air ambiant était encore plus frigorifiant que le ton de son chef. Il crut même avoir retenu son souffle depuis le début. Mais finalement, il avait respiré. Lentement, imperceptiblement, mais il avait respiré. Il hocha la tête. Se mit sur ses pattes. Recula et alla penser plus loin. Elle avait raison. Comment pourrait-elle se trompé ? Elle qui avait tant vécu. Elle avait eue beaucoup plus de temps pour y penser que l'apprenti en ce moment et tout au long de sa courte vie. Remarque, j'ai traversé la frontière car je devais aidé des chats. J'ai enfreint le code, mais pour une bonne raison. Il était sûrement sur la bonne voie. Parfois enfreindre le code était bon...

Bourreau Inexpérimenté prit peu à peu confiance. Il avait, selon lui, comprit les propos de son mentor. Il les mettrait en pratique à l'instant. Il avait remarquer que le guerrier avait remuer. Il s'en approcha et le gratifia d'un regard curieux. Il était revenu à lui. Il paraissait souffrir, mais il n'y pouvait rien. Cependant, il se pencha au dessus du matou et lui miaula quelques paroles.

« Bruine Matinale. Il dût reprendre son souffle. Où est Illusion Inexpérimenté ? Il va bien? Dit moi ! »

Bourreau Inexpérimenté ne fut pas surpris par le ton inquiet du mâle. Il imaginait bien son mentor dans le même état si son apprenti était tombé dans un guet-appent. Il prit une voix calme et lui expliqua qu'il était parti à son camp. Oh, et n'oublia -t-il pas de se présenter et pourquoi il était là. Le guerrier avait l'air totalement à bout de force. Alors, l'apprenti prit une initiative. Il s'éloigna de Bruine Matinale et parti dans les buissons. Il lui senti un regain d'énergie l'envahir. Il avait à peine senti l'effluve de la souris dans l'air. Il savait où elle se cachait. D'un pas assuré, il s'avança, portant attention à ce qui l'entourait. Alors, peu à peu, l'odeur devint plus forte. Il l’aperçu et prit une grande respiration. Il se prépara, fixant sa future victime. Elle ne vit rien venir, cette jeune proie sans cervelle ! Il lui avait bondi sur le dos, de ses crocs lui brisant la nuque. Il ne la lâcha que lorsqu'il fut revenu auprès du guerrier. Il la lui déposa près de sa gueule. Le soleil avait fait une bonne montée depuis que l'apprenti et son mentor avait découvert le champs de bataille. Bruine Matinale devait avoir faim...

Il vit les yeux du guerrier s'ouvrir, lentement. Ils regardèrent la souris et une expression de soulagement apparu. Une chaleur s'empara de Bourreau Inexpérimenté. La fraîcheur, il ne la sentait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mar 15 Oct - 14:40


Le regard posé sur son apprenti, la meneuse du clan de la rivière l'observa s'éloigner et parler un peu avec le guerrier adverse. À en croire ce qu'il fit par la suite, il avait compris la leçon... Restais à savoir s'il saurait où se trouve la limite entre violer le code pour de bonnes raisons et le violer, aussi pour de bonnes raisons, mais sans en mesurer les conséquences. C'était peut-être tout en nuance, mais c'était quelque chose qu'il fallait absolument comprendre de nos jours.

Un mouvement dans les broussailles attira l'attention de la meneuse, le vent n'apportait pas d'odeur de félin mais il falllait tout de même se montrer prudent. Cette fois, elle fit signe a son apprenti de ce tenir en alerte alors qu'elle avançait à petit pas vers le buisson. S'arrêtant près de celui-ci, la chatte tendit lentement sa patte et écarta le feuillage. Rien. Le vent avait du lui jouer des tours... Enfin, peut-être... Il lui semblait que l'arbuste à côté venait lui aussi de bouger... Les oreilles dressées, elle recula jusqu'à son apprenti, les griffes sorties. Tout les muscles tendus, Constellation de l'Aurore espérait sincèrement que ce n'était pas une embuscade... Son apprenti, bien qu'il avait fait ces preuves plus tôt, n'était pas totalement prêt à une véritable bataille.

- Bourreau Inexpérimenté, si un combat éclate cours au camp et ramène de l'aide... Tu m'as bien compris?Surtout, ne reste pas pour m'aider... Tu n'es pas prêt pour une véritable bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Jeu 7 Nov - 19:08


Bourreau Inexpérimenté sentait que ses pattes ne le supportaient plus. Après la bataille, l'escalade dans l'arbre et la petite chasse, l'apprenti se sentait au bout du rouleau. Il aurait bien voulu aller se rouler en boule sur son lit de mousse au milieu de ses camarades, mais non. Il avait déjà assez déçu son mentor pour la saison. Pour sa vie entière même ! Penaud et occuper à réfléchir, le jeune mâle n'avait pas remarquer l'agitation de son mentor. Il ne s'en apperçu que lorsqu'elle vint vers lui et lui dise:

- Bourreau Inexpérimenté, si un combat éclate cours au camp et ramène de l'aide... Tu m'as bien compris?Surtout, ne reste pas pour m'aider... Tu n'es pas prêt pour une véritable bataille.

Bourreau Inexpérimenté voulut protester. Pourquoi n'était-il pas prêt ? N'avait-il pas assez prouver ? Il voulu se défense, dire ce qu'il était capable et pouvoir se battre, mais il fut prit de court par... Mais qu'est-ce ? Un anneau de métal et un certain fil aussi gros qu'un coussinet s’abattit sur l'apprenti. Il était prit au piège. Un bipède sortit des buissons, criant bizarrement et en gesticulant dans tous les sens. Le pelage du jeune apprenti s'ébouriffa et son sang ne fit qu'un tour. Il était pris au piège dans un filet ! Le bipède tourna rapidement et agilement le filet et les pattes de Bourreau Inexpérimenté tombèrent dans les trous. Il mordit le fil, mais rien. Trop épais. La panique s'empara du félin quand le noir s'abattit sur lui. Il sentit le filet le relâcher mais l'obscurité persistait. Le mâle sortit les griffes mais celles ci ne croisèrent pas la terre meuble. Une matière dure plutôt. Des frissons le parcourut. Il était maintenant dans une boîte. Les anciens en parlaient quelques fois. Quand on y était enfermé, on était cuit. "Il faut tout tenté, toujours..."

Alors Bourreau Inexpérimenté griffa la boite. la mordit le plus possible. Griffa encore. Rien a faire...

« Constellation de l'Aurore ! Aide moi ! »

[Illumination *o* Bipèdes Attaque !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Jeu 7 Nov - 20:34


C'étant un peu éloignée, la jeune meneuse ne remarqua pas immédiatement la disparition de son apprenti... Sauf au moment où un bipède, très grand il fallait l'avouer, était sortit des buissons qu'elle guettait du coin de l’œil... Quand elle se retourna... Trop tard, son apprenti était pris dans un de ces machins que les bipèdes nomment ''filet''. Ne pouvant rien faire pour le moment, Constellation de l'Aurore se tapit au sol et attendit le bon moment. Une fois son protégé dans une drôle de boîte brune, la chatte s'approcha du bipède en sortant les griffes. Personne, je dis bien PERSONNE ne pouvait s'en prendre comme sa à son apprenti! D'une détente vive de ces pattes arrières, elle se propulsa vers l'une des jambes du bipède et mordit à pleine dent en s'agrippant à sa drôle de peau bleu grâce à ces griffes. Le cri et le bruit sourd qu'elle entendit lui fit comprendre qu'elle avait réussi, il avait lâché la boîte! À entendre les bruits de course, son apprenti avait réussi à s'en sortir, bien! Sauf que... Le bipède agitait violemment sa jambe et rapidement, il fit perdre prise à la chatte calicot qui fit un magnifique vol planer pour finir le dos contre le tronc dur d'un arbre... Heureusement, elle n'avait rien de cassé, mais dans sa chute elle c'était foulée une patte... Aussi, elle ne pu pas aller très très loin. Le bipède n'avait pas pris la peine de regarder où elle se trouvait et pour cela, elle avait eu beaucoup de chance.

Ne pouvant prendre appuie sur sa patte avant droite, foulée, Constellation de l'Aurore sautillait un peu pour avancer en grimaçant sous la douleur. Décidant d'attendre que la douleur s'estompe un peu avant de continuer, elle se coucha à l'endroit même où elle était et advienne que pourra si une patrouille lui tombait dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Dim 10 Nov - 18:26


Le panique s'était bel et bien installée. Aucune réponse de son mentor, rien. L’atmosphère qui régnait était glauque. L'air devenait irrespirable et Bourreau Inexpérimenté se dit qu'il deviendrait son pire cauchemars, il deviendrait un chat domestique. Un incapable sans tête et sans courage. Un frisson d'horreur le parcouru comme s'il avait vu sa propre mort devant ses yeux. Il avait suivi un entraînement de guerrier pour finir domestique. Quel gâchis ! Le jeune mâle regarda vers le haut, cherchant une issue qui lui aurait échapper. Rien. Il faisait trop noir. Un noir total sans un minime fil de lumière sur quoi se repérer. Il avait beau promener sa patte, rien pour le faire sortir. Il était réellement prit au piège.

Mais, un haut le coeur s'empara de l'apprenti. Il dégringolait ! Il senti que son coeur allait lâcher, battre trop vite et flancher, mais non. Il s'écrasa lourdement sur le fond de la boîte, sa tête cognant le plus durement. Il fût sonné un instant. Qu'était-il arriver ? Il ne le savait pas. Mais en réalisant qu'enfin il pouvait voir la lumière du jour, Bourreau Inexpérimenté ne perdit pas une seconde. Il fila comme l'air et sorti de la boîte d'un bond. Ne pensant à rien d'autre, il prit la fuite. Son coeur battait tout aussi vite. Il avait faillit y rester ! Cependant, un détail fit arrêter le matou dans sa course. Il regarda ses pattes et réfléchissait rapidement. Où était-elle allée maintenant ? Aucune idée.

Il rebroussa alors chemin, en prenant grand soin de se cacher dans les buissons. Il entendait les cris de douleur du bipède tout près. Levant sa truffe, Bourreau Inexpérimenté se guida. Il avait trouvé une trace de son mentor emportée par la brise. Il remonta l'odeur et dénicha son chef couchée au pied d'un arbre. Il fût alors soulagé de voir que les flancs de Constellation de l'Aurore montaient et s'abaissaient. Mais il vit la patte un peu tordue de la chatte. Il avait déjà vu ça sur un autre guerrier et au grand bonheur de Bourreau Inexpérimenté, celui-ci avait vu sa patte guérir et il pouvait maintenant l'utiliser à son maximum.

Au grand soulagement de l'apprenti, le bipède était parti et avait laissé l'endroit dans un silence pesant. L'apprenti s'approcha alors de sa meneuse et se laissa tomber au sol. Il avait cependant gardé les yeux ouverts et avait presque collé sa truffe à celle de son mentor. Il resta là, jusqu'à une réaction de Constellation de l'Aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mar 12 Nov - 21:28


Les yeux à peine ouvert, la jeune meneuse attendait ainsi depuis un petit moment et rien ne lui était encore tombé sur la tête... Somnolant, elle ne remarqua pas l'arrivé de son protégé. Pourtant, le bruit sourd que fit le matou en se laissant tomber ne fit que tressaillir la chatte, si cela avait été un ennemi, elle aurait été frappée avant d'entendre le bruit. Alors qu'elle allait pour poser sa tête sur ces pattes, son museau entra presque immédiatement avec... Ouvrant grand les yeux, elle plongea son regard surpris dans celui de son apprenti. C'était bien le museau de celui-ci qu'elle sentait contre le sien! Trop surprise pour réagir, cela lui pris quelques secondes avant de reculer d'un bond, troublée par ce contact. Sa patte se déroba sous elle, elle n'aurait pas dû s'appuyer ainsi sur elle... Elle se retrouva donc sur le flanc avec une grimace de douleur.

- Aoutch! ... Ç-ça fait longtemps que tu es là Bourreau Inexpérimenté?

[Sorry, c'est assez court ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 15 Nov - 20:20


Le calme était apparemment retombé. La légère brise soufflait dans les branche des arbres et le gibier avait levé le camp. Plus rien pour rompre le silence, plus rien pour rompre cet instant. Il resta là sans bouger pour ne rien perturber. Il admira de ses yeux ambrés le charme que composait la vue de son mentor. Comment un félin avait pu ne pas fléchir et se laisser emporter par cette perfection ? Encore une question que seul le Clan des Étoiles peut répondre. Il était dommage que celui-ci ait coupé les ponts, car Bourreau Inexpérimenté leur aurait bien poser la question, à ces guerriers de jais.

Lorsque le museau de Constellation de l'Aurore toucha le sien, le mâle eut un frisson. Pas de peur cette fois. Ni de panique. Il était fier d'être de son clan, à elle, à son mentor. Et surtout, d'être son apprenti s'avérait être le plus grand des honneurs qu'il pourrait recevoir de toute sa vie. Il apprenait de la meilleure et de celle qui, bizarrement, faisait battre le coeur du matou plus vite qu'à l'habitude.

Son mentor ouvrit alors les yeux, au contact de son apprenti. La surprise émanait de son regard et Bourreau Inexpérimenté se senti étrangement en faute... Malgré tout, il resta pointé là, tel une souris imbécile devant un prédateur ne désirant que sa mort. Quelques instant après, elle recula d'un bond. À croire que son cerveau n'avait pas eu le temps de tout analyser. Mais l'apprenti ne bougea point. Lorsqu'une grimace zébra le visage de son mentor maintenant étendue sur un côté, le félin se leva lentement.

- Aoutch! ... Ç-ça fait longtemps que tu es là Bourreau Inexpérimenté?

Il fit non de la tête. Aucune parole ne s'en suivit à part un "Retournons au camp". Il voyait bien que sa meneuse avait besoin d'un guérisseur et surtout de repos. N'attendant pas sa permission ou son appréhension, il se mit sur ses pattes, s'approcha de la chatte et l'aida à se remettre debout. Il se plaça pour que son professeur puisse se servir de lui comme une béquille et il prit la direction du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 22 Nov - 11:54


Toujours aussi surprise par ce qui venait de se passer, Constellation de l'Aurore regardait son apprenti d'un nouvel oeil. Le jeune matou la regardait lui-même avec une nouvelle lueur dans le regard, pourtant elle aurait bien été embêtée de trouver ce qu'elle signifiait. Le souvenir du contact doux, délicat et au combien surprenant de leurs museaux l'aurait bien fait rougir si cela aurait été possible, toutefois sa gêne se présenta par un léger rabat de ces oreilles et son regard légèrement fuyant. Elle ne manqua pas de remarquer le mouvement de tête négatif de l'apprenti, ainsi donc il n'était pas là depuis longtemps... Tant mieux, enfin... Elle fit tout même surprise lorsque l'apprenti s'approcha et l'aida à se relever et... Et qu'il se plaça afin de l'aider à marcher. Très doucement, la meneuse prit appuie sur Bourreau Inexpérimenté et pris le chemin de son territoire avec une légère grimace à chaque pas. La douleur était toutefois nettement plus supportable.

- Merci beaucoup Bourreau Inexpérimenté... Excuse-moi de t'avoir entraîné dans toute cette histoire.

En disant cela, la jeune chatte passa sa queue sur le dos de l'apprenti sans ralentir son pas. Elle avait eu très envie, va savoir pourquoi, d'enrouler sa queue autour de celle du jeune chat mais sut se retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Ven 22 Nov - 19:13


Il sentait son pelage contre le sien. Une si agréable sensation. Jusqu'à ce jour, l'apprenti n'avait jamais remarqué que la fourrure de son mentor était si douce... De plus, le parfum si suave qui en émanait fit frémir Bourreau Inexpérimenté. Il ne pouvait s'expliquer pourquoi il ressentait tout ça maintenant et pas avant. De plus, il ne pouvait s'expliquer pourquoi il ne ressentait pas ces émotions envers Monarchie Inexpérimentée. Elle était intelligente et bonne chasseuse. Ce qui le désolait le plus fut de savoir qu'il lui briserait le coeur un de ces jours. Peut-être perdrait-il son amitié pour toujours. Il est vrai que ce serait très triste pour le matou, mais il savait pertinemment qu'ignorer ses sentiments pour Constellation de l'Aurore l'achèverait encore plus et le rongerait de l'intérieur.

- Merci beaucoup Bourreau Inexpérimenté... Excuse-moi de t'avoir entraîné dans toute cette histoire.

Un frisson le parcourut. Il senti la queue de son mentor lui passer dans le dos. C'était comme une petite onde électrique qui passait le long de sa colonne et qui laissait dans son sillage, une chaleur hors du commun. Encore sous le choc, l'apprenti laissa sortir de sa gueule les premières paroles qui lui vinrent à l'esprit.

« T-tu n'as pas à t'excuser. Cela m'a permis de m'améliorer. De plus, j'ai bien aimé passer du temps hors du camp. Ces temps-ci, j'y passe trop de temps, selon moi. Oh, mais je ne me plains pas !»

En effet, il avait passer les cinq derniers jours au camp. À traiter les anciens contre les puces, changer leurs litières, celles des reines aussi. Ensuite, il avait dû renforcer la pouponnière et la tanière des apprentis. Cependant, il trouvait ces travaux encourageants. Sa minutie, sa patience et ses relations avec ses camarades s'étaient améliorées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Jeu 19 Déc - 18:57


Agitant les moustaches, amusée malgré elle par les paroles de l'apprenti, Constellation de l'Aurore pose un regard mi-consterné mi-taquin sur Bourreau Inexpérimenté. Elle se souvenait très bien elle-même des longues journées passé au camp pour s'occuper des anciens et consolider la protection du camp! Cela l'avait fait rager d'être ainsi confiné au camp, elle qui ne rêvait que d'aventures et de rencontrer son âme soeur.... Cette époque était bien loin derrière la chatte, mais elle pouvait tout de même comprendre ce qu'il voulait dire par là.

- Oh... Je devrais peut-être te permettre de rester encore quelques jours au camp alors, à prendre du bon temps et ne rien faire sauf aider les anciens...

Ne pouvant réprimer le début de fou rire qui la prenait en voyant la tête de son apprenti, Constellation de l'Aurore décida de le camoufler en un toussotement peu discret... Pour finir par rire franchement, au point de ne plus pouvoir avancer... La tête qu'il avait fait! Secouant la tête en riant, la jeune chatte en avait oublier sa patte douloureuse pendant quelques instants. Comme sa faisait du bien rire un bon coup!

- Ne t'en fait pas... Je n'ai pas du tout l'intention de faire sa! *rit doucement* Si tu te sens d'attaque, demain tu feras partie de la patrouille de chasse à l'aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   Mer 1 Jan - 15:30


Une bise balaya toute la force du félin. La bataille, le bipède, le poids de son mentor sur lui, tout commençait à lui ronger ses forces. Il ne restait à peine une ou deux heures avant la tombée de la nuit et la faim commençait à le ronger de l'intérieur. Il faisait de son mieux pour le cacher en rentrant son ventre. De plus, le bout de ses pattes commençaient à ne plus se faire sentir hormis la douleur qui s'en émanait. Il retint son souffle un instant et le laissa évacuer lentement. Il avait mal, il avait froid et il avait faim. Que du bon.

- Oh... Je devrais peut-être te permettre de rester encore quelques jours au camp alors, à prendre du bon temps et ne rien faire sauf aider les anciens...

Bourreau Inexpérimenté releva immédiatement la tête vers son mentor. Allait-elle vraiment le faire ? Il réprima un frisson. Il avait besoin d'air et de place où courir. Il ne voulait pas rester au camp avec les anciens qui racontaient constamment des histoires bonnes qu'aux chatons ! Il senti son coeur gonfler tant il lui en voulait de vouloir le laisser moisir au camp. Mais lorsqu'il vit son mentor éclater de rire, il se frustra. Il avait bêtement embarquer dans son jeu. Ils s'arrêtèrent lorsque le fou rire de son mentor lui valu de ne plus avoir la possibilité d'avancer et l'apprenti se senti tout bête. Une certaine gêne s'empara de lui, lui faisant oublier sa faim et sa douleur.

- Ne t'en fait pas... Je n'ai pas du tout l'intention de faire sa! Si tu te sens d'attaque, demain tu feras partie de la patrouille de chasse à l'aurore.

Au moins savait-il qu'elle ne le laisserait pas mourir comme un incapable. Il fut plutôt content de savoir qu'il pourrait enfin servir à quelque chose, autre que de servir de bouc émissaire. L'apprenti se promis de ne pas devenir un anciens radoteur et ennuyant comme ceux qui résidaient présentement dans la tanière. Mais la seule pensées de faire parti d'un groupe de chasse fit gargouiller son estomac qui cria famine. L'apprenti dû se tordre un peu sur lui-même car la pénurie de nourriture qu'il avait subit lui motiva une douleur sourde et aiguë. Il se remit d'aplomb en s'imaginant que son mentor n'avait pas remarquer et leva la tête vers elle.

«Et comment que je suis partant ! Je pari que j'attraperai le plus de proies !»

Il regarda un moment au loin et scruta le ciel.

«On devrait se dépêcher. Il va faire nuit et je ne pense pas qu'on ait besoin de geler sur place.»

Alors, il reprit la route, en pressant le pas. Il voulait absolument retrouver son nid, tellement confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuir la Vie et le Monde. [Pv. Rapso.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Prix de la Liberté :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Le Pont-
Sauter vers: