Le Prix de la Liberté

Parmis les nouvelles règles, sauras-tu survivre dans ce monde ?
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Constellation d'Agrumes
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/08/2013
Localisation : Namibie
Humeur : Boff boff, ça dépend de toi.

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Sam 16 Nov - 11:24



Constellation d'Agrumes se leva ce matin-là un peu plus en forme que les précédents matins. Elle avait enfin réussi à faire une nuit complète et rattraper le sommeil qui la fuyait. La femelle rousse se sentait d'attaque pour renverser la Tribu! «Non, bien sûr que non...» rigola-t-elle en elle-même. Non, Agrumes avait plutôt envie de faire un petit tour de son territoire, se changer les idées. Autant en profiter, la saison était tranquille et Califa ne faisait pas trop de grabuges. Du moins pas encore. La rouquine sortit de sa tanière, le sourire aux lèvres et parfaitement éveillée. Elle salua un de ses Guerriers, le prenant par surprise. En effet, cela faisait bien longtemps que le clan ne l'avait vu aussi souriante et de bonne humeur. Constellation d'Agrumes était presque entièrement remise des blessures faites par Califa lors de la rencontre des Chefs. La jeune chef s'assura que la pile de gibiers était bien pleine pour partir en patrouille, seule. Elle prévint un de ses Guerriers qu'elle serait de retour tard en soirée. Agrumes l'aurait bien dit à son Lieutenant, mais elle n'avait jamais eu l'occasion d'en nommer un. L'accès à la Pierre de Lune leur avait été interdit par Califa et Constellation d'Agrumes n'a jamais voulu nommer un nouveau Lieutenant. ''Quand le moment sera venu'' avait-elle répondu aux questions des membres de son clan.

La chef du clan du Vent vagabonda sur son territoire, laissant l'air froid pénétrer sa peau. Elle aimait errer sans but; la félin rousse le faisait souvent lorsqu'elle était plus jeune. Ces derniers temps, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de se relaxer et sentir le poids tomber de ses épaules lui fit grand bien. Les heures passèrent et Constellation d'Agrumes décida d'aller se reposer aux Terriers aux Lapins avant de continuer sa patrouille. Cet endroit faisait office de frontière avec le territoire du clan de la Rivière. Agrumes se coucha près d'un terrier, sur la terre meuble et observa le silence de la forêt. Elle entendit un craquement. Ce n'était définitivement pas le silence. Voulant pousser l'intrus à sortir de sa cachette, la jeune chatte fit comme si de rien n'était. Mais bientôt, une ombre se faufila à travers les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Ven 22 Nov - 23:01



Une froide journée. Trop froide. Quand l'apprenti se pointa le museau à l'extérieur de la tanière des apprentis, un petit nuage de givre se forma lorsqu'il expira. Bourreau Inexpérimenté frissonna. Il détestait la mauvaise saison. Elle était couramment synonyme de mort et de maladie. Il ne faut surtout pas oublier la famine ! C'était le plus gros défi d'un clan, ça. La famine ravageait plus en une saison que les bipèdes en toute une vie.

Le matou se força à sortir tout son corps. Une bise l'enveloppa de ses griffes glaciaux et firent trembler l'apprenti. Il jeta un regard furtif à la réserve de gibier. La patrouille de l'aube était revenue on dirait ! Un joli couple de souris trônaient sur une pile formée de 3 poissons bien dodus. Dans son dos, il senti qu'on l'avait rejoint. Monarchie Inexpérimentée se frotta au mâle et ébouriffa sa fourrure pour se protégé du froid quasi mordant. Prenant de l'avance, le félin parcourut en deux bonds la distance qui le séparait de ces proies juteuses. Il prit l'un des poisson et retourna au près de son amie. Étant tous deux les seuls habitants de la tanière des apprentis, ils n'attendirent plus personne pour goûter à la chair de l'animal.

Se pourléchant les babines pour savourer le dernier instant de saveur, Bourreau Inexpérimenté pensa à ce qu'il ferait en cette froide journée. Partirait-il chasser ? Peut-être. Les patrouilles frontalières étaient déjà formées et le mâle n'y avait pas sa place. Alors l'apprenti décida de servir son clan en lui rapportant des proies. Il s'inclina devant son amie qui gloussa et parti vers le rideau d'herbe tombante qui camouflait l'entrée du camp. Il rentra la tête la première dedans et ressorti de l'autre côté.

Il parvint facilement et rapidement à la frontière entre son clan et celui du Vent. Sur le chemin, il avait flairé et tué deux oiseux inconscients. Il les avait ensuite enterrés pour les récupérés plus tard. Il avait cheminé en silence et les sens aux aguets lorsqu'un petit vent lui apporta une odeur. Forte et distinctive. Le clan du vent. Certes, il était près de la frontière, mais une effluve plus forte et pertinente flottait dans l'air. Cependant, Bourreau Inexpérimenté analysa que l'odeur n'était pas assez forte pour constituer une patrouille. Un chat seul. Comme lui.

Alors, il s'approcha. Il distingua alors une chatte rousse, assez jolie s'il pouvait se le permettre. Il ne la connaissait pas du tout cependant. Il s'approcha alors encore plus. Le matou se posta tout juste derrière la frontière. Il était à sa vue. Il lui parut curieux que son pelage ne fût pas hérisser comme le sien.

« Comment peux-tu résister à une telle température sans un pelage ne serais ce qu'épais ? Vous devez mourir de froid pendant la mauvaise saison ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation d'Agrumes
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/08/2013
Localisation : Namibie
Humeur : Boff boff, ça dépend de toi.

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Sam 23 Nov - 11:51


« Comment peux-tu résister à une telle température sans un pelage ne serais ce qu'épais ? Vous devez mourir de froid pendant la mauvaise saison ! »

Constellation d'Agrumes frémit les moustaches, amusée. Elle avait donc affaire avec un apprenti, du clan de la Rivière. Et cet Apprenti ne savait visiblement pas qui elle était. C'était peut-être mieux ainsi. Après tout, les Chefs n'étaient pas tellement différents des Guerriers et cette proximité pouvait s'avérer utile. La gracieuse femelle se leva et s'approcha plus près de la frontière, d'où l'Apprenti l'observait. Agrumes fit bien attention à ne pas dépasser la marque de la frontière, elle était loin de chercher la provocation, même avec un Apprenti. Ce fut à son tour de l'observer. Il était grand, les épaules larges et de grosses pattes. Son pelage était brun clair aux rayures noires. Malgré cette remarquable parure, la chef du Vent ne l'avait jamais vu, et si elle l'avait déjà croisé, elle ne s'en rappelait pas. Ses yeux ambrés la fixaient, sans trace de méchanceté. Son pelage était justement hérissé et la rouquine revint à sa question pour le moins directe, un sourire aux coins des lèvres.

« Les chats du clan du Vent sont adaptés à cette température. Nous vivons dans la partie la plus haute des territoires. Le vent balaie la colline à tout bout de champ et au fil du temps, nous nous sommes adaptés. Le froid ne nous dérange pas, il fait entièrement parti de notre quotidien. »

Constellation d'Agrumes se permit un regard sur le novice. Ses yeux étaient grands ouverts, il était pendu à ses lèvres. Une bourrasque de vent se leva et les feuilles au sol tournoyèrent autour des deux chats. La chatte rousse resta bien campée sur ces pattes, tandis que le matou adverse se repliait sur lui-même. Agrumes l'observa, sans cacher son amusement. Les dernières feuilles aux arbres se décrochèrent alors que la bourrasque gagnait en intensité. Les buissons bruissèrent et des petits animaux paniqués allèrent se cacher dans leurs terriers respectifs. Elle aurait bien voulu en attraper un ou deux, mais elle ne voulait pas quitter des yeux l'Apprenti aux airs angéliques. Califa lui avait au moins enseigné une chose; toujours se méfier de son prochain. La bourrasque cessa et les feuilles retombèrent. Constellation d'Agrumes s'assit et se fit une toilette pour replacer ses poils ébouriffés. Lorsqu'elle releva la tête, elle s'aperçut que le mâle grelottait. Sans hésiter, elle lui proposa:

« Si tu le souhaites, tu peux te réchauffer dans les Terriers aux Lapins abandonnés. Ils sont à l'abri du vent. Tu risques d'attraper froid, surtout si ton pelage est humide. »


Si l'Apprenti avait pêché plus tôt dans la matinée, son pelage devait être encore mouillé et il risquait d'être malade. Pour le rassurer, elle ajouta:

« Ne t'inquiète pas, personne de ton clan ne le saura. Et je ne suis pas là pour te faire du mal. Je suis Constellation d'Agrumes, Chef du clan du Vent. Je tends à penser que Constellation de l'Aurore préférerait garder ses Apprentis en bonne santé. »

La jeune Chef ponctua ses paroles d'un sourire franc. Elle aimait beaucoup Constellation de l'Aurore, c'était une chatte très intelligente et vive d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Sam 23 Nov - 19:07



Il attendit que son regard se pose sur lui. Un regard aussi glacial que l'air ambiant. Cependant, dans ces yeux si azurs qu'il pensait même pouvoir y voir couler une rivière, Bourreau Inexpérimenté ne remarqua aucune méchanceté. Il crût même y déceler un brin d'amusement.Sans s'en soucier, il observa la chatte s'approcher. Ainsi, il remarqua sa taille, un peu plus petite que celle des guerriers de son clan. Lorsqu'elle fut plus près, il détailla sa fourrure. Son pelage roux strié de rouille avait l'air assez soyeux, comme le pelage d'un chaton qui sort de la pouponnière. Alors, la chatte s'arrêta devant lui, derrière son côté de la frontière.

Le sourire qu'elle afficha par la suite rassura l'apprenti. Il n'aurait pas à rentrer en claudiquant, une bonne chose en soi.

« Les chats du clan du Vent sont adaptés à cette température. Nous vivons dans la partie la plus haute des territoires. Le vent balaie la colline à tout bout de champ et au fil du temps, nous nous sommes adaptés. Le froid ne nous dérange pas, il fait entièrement parti de notre quotidien. »

Jusqu'à ce jour, le mâle avait toujours cru que s'adapter au froid était impossible. Il était si mordant et si... inconfortable ! Son intérêt grandit alors pour ces chats des landes. Chose à ne jamais oublier à propos du Clan du Vent, se dit l'apprenti. Ils sont petits, rapides, mangent que des lapins et vivent facilement avec le froid de la saison blanche. Il sourit donc. Mais son sourire fut presque aussitôt emporté par une bourrasque de vent. Il se replia sur lui même, faisant d'innombrables efforts pour garder les yeux ouverts. Il ne voulait laisser paraître aucun signe de faiblesse. Mais il dut finalement les fermer, car la force intensifia, en retomba enfin. Un peu secoué, Bourreau Inexpérimenté ouvra les yeux. Jamais avant, il n'avait senti d'aussi fort vent de sa vie ! De plus, il dût rentrer ses griffes car elles étaient sorties pour s’agripper profondément dans le sol gelé. Ses oreilles lui chauffèrent lorsqu'il aperçu l'amusement dans le regard de la femelle rousse. Lorsque celle-ci s'assoya pour aplatir son pelage quelque peu hirsute, l'apprenti gronda sur lui-même. Comment avait-il put être si dérisoire ? Il s'imaginait déjà la guerrière raconter à ses compagnons que le Clan de la Rivière avait une frousse bleue du vent et qu'ils supportaient mal le froid.

« Si tu le souhaites, tu peux te réchauffer dans les Terriers aux Lapins abandonnés. Ils sont à l'abri du vent. Tu risques d'attraper froid, surtout si ton pelage est humide. »

L'apprenti leva les yeux vers elle, incrédule. Pourquoi cet offre ? Puis, ce ne fût qu'à ce moment qu'il se rendit compte qu'il avait commencé à grelotter. Il se senti encore plus piètre qu'avant. La base de ses pattes étaient un peu humides car il avait marché sur la rive pour arriver jusque là. Ainsi, quelques petits glaçons s'étaient formés pour emmêler sa fourrure. Génial, je vais devoir tout démêler arriver au camp ! En plus de ses pattes, il ne savait que penser. Si son clan le voyait ? Ou si cette guerrière allait le dénoncer à son chef ? De plus qu'un guerrier du clan du vent pouvait retrouver son odeur dans l'un de ces terriers. Il voulu immédiatement décliner l'offre, sachant qu'il enfreindrait le code du guerrier mais il n'en eut pas le temps.

« Ne t'inquiète pas, personne de ton clan ne le saura. Et je ne suis pas là pour te faire du mal. Je suis Constellation d'Agrumes, Chef du clan du Vent. Je tends à penser que Constellation de l'Aurore préférerait garder ses Apprentis en bonne santé. »

La chef du clan du vent ? Était-il vraiment possible que la chef du clan du vent soit si clémente ? Jamais avant il ne l'avait vu, ni même entendu parler d'elle. Prit de court, Bourreau Inexpérimenté senti son estomac se nouer. Il ne voulait pas que l'on pense son clan faible mais de l'autre côté, le matou commençait à sentir des picotements dans ses pattes. Une sensation fortement désagréable. Pesant le pour et le contre, il fini alors par secouer la tête. Il ne pouvait faire sa à son clan. De plus, il devait avoir une bonne endurance pour devenir un bon guerrier ! Même s'il savait pertinemment qu'un bon guerrier devait aussi avoir un sens de la jugeote... Il crût cependant bon de rester sur son territoire et de ne rien avoir sur la conscience.

« Je préfères rester parmi les miens. Tu sais, tu es la première personne d'un autre clan qui ne me traite pas de face de poisson. Oh, et moi c'est Bourreau Inexpérimenté, je suis l'apprenti de Constellation de l'Aurore. »

Il avait trop entendu cette insulte. À chaque fois, elle lui faisait hérisser les poils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Sam 23 Nov - 21:26


La tête posée sur ces pattes, la meneuse du clan de la rivière avait passé le reste de la nuit après le départ de Califa dans la tanière lui étant réservé. Songeuse, elle n'avait pu s'endormir après cette visite... Un long frisson lui parcouru l'échine... Et... Et si la chatte sanguinaire avait décidée de quand même se venger sur son clan? Que faisait-elle dans son antre alors?! D'un bond la chatte se leva, oubliant momentanément la douleur dans sa patte, et s'élança en dehors de la tanière. Elle fit le tour de ces guerriers et vérifia que tous étaient là et allaient bien... Il manquait trois chats, mais ils faisaient partie de la patrouille de chasse alors c'était normale... Maintenant, les apprentis. Son regard s'attarda un moment sur la tanière des apprentis, mais à cette heure-ci les deux jeunes chats devaient être réveillés depuis un moment déjà. Glissant sur une plaque de glace, la meneuse calicot fit une mauvaise chute qui la fit de nouveau tomber sur sa patte déjà blessée et elle poussa un petit cri de douleur.

La délicate pression sur son flanc la fit se retourner, c'était Monarchie Inexpérimentée qui c'était approchée pour l'aider à se relever. Une fois debout, la meneuse ne manqua pas de remarquer l'absence de son apprenti... D'habitude il était toujours avec celle-ci lorsqu'il était dans le camp... Où était-il alors? Posant à nouveau son regard sur l'autre apprentie, Constellation de l'Aurore ne manqua pas de lui poser la question et sentit son coeur se serrer en apprenant qu'il était sorti du camp peu de temps auparavant... Seul. Sans plus un regard pour Monarchie Inexpérimentée, la meneuse sortit rapidement du camp en boitillant de manière encore plus prononcée qu'avant. Elle devait le retrouvé!

La neige et le vent n'aidaient pas du tout la jeune meneuse, mais elle s'accrochait à la faible piste olfactive que le matou avait laissé comme une reine à son petit. Grimaçante, ne posant plus sa patte blessée au sol, Constellation de l'Aurore continuait d'avancer et trouva finalement son apprenti près de la frontière avec le clan du Vent... Que faisait-il là?

-Oh, et moi c'est Bourreau Inexpérimenté, je suis l'apprenti de Constellation de l'Aurore.

C'était vraiment lui! Elle aurait reconnu cette voix entre mille! Sans penser qu'il était probablement avec quelqu'un d'autre puisqu'il venait de parler, la chatte bondit sur un tronc d'arbre et laissa couler la peur qui lui avait serrer le coeur tout le long qu'elle avait chercher le jeune chat et la laissa sortir en quelques mots froids dit d'une voix glaciale.

- Bourreau Inexpérimenté! Peux-tu me dire ce que tu fais ici? Tu devais rester au camp! Comment as-tu osé sortir ainsi sans rien dire!

Bondissant de la souche, tombant presque vue qu'elle ne prit pas appuie sur sa patte, la chatte s'élança et vint se presser contre le jeune chat et souffla d'une voix tremblante de peur et de chaleur :

- J'ai eu peur que Califa ne te tombe dessus pour te faire payer pour l'escarmouche sur le territoire du clan du tonnerre!

Fermant les yeux, la chatte passa un coup de langue empli d'affection entre les oreilles de son apprenti et ouvrit les yeux pour lui lancer un regard tout aussi affectueux... Avant de ce rendre compte qu'il n'était pas du tout seul... N'était-ce pas Constellation d’Agrumes? Oulala... Se redressant malgré le soudain malaise, la meneuse calicot passa quelques coups de langue sur son poitrail pour en replacer la fourrure ébouriffée autant par le froid que par la peur d'avoir cru Bourreau Inexpérimenté en danger.

- Bonjour Constellation d'Agrumes... Je ne pensais pas que vous étiez là...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Constellation d'Agrumes
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/08/2013
Localisation : Namibie
Humeur : Boff boff, ça dépend de toi.

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Dim 24 Nov - 11:57


« Je préfères rester parmi les miens. Tu sais, tu es la première personne d'un autre clan qui ne me traite pas de face de poisson. Oh, et moi c'est Bourreau Inexpérimenté, je suis l'apprenti de Constellation de l'Aurore. »

Décidément, cet Apprenti la faisait bien rire aujourd'hui. Agrumes l'observa plus attentivement, sous un autre regard. Alors donc, Bourreau Inexpérimenté était l'Apprenti de Constellation de l'Aurore? La femelle rousse hocha la tête. Cet Apprenti avait un grand avenir. Constellation d'Agrumes détourna le regard. Elle se perdit dans ses pensées, songeant au moment où elle pourrait prendre un Apprenti. Il y avait bien eu quelques naissances ces dernières lunes, mais la rouquine hésitait. Était-ce vraiment le bon moment? La situation était instable, pour tous les clans, et elle voulait donner un enseignement de qualité à quiconque elle aurait comme Apprenti. Constellation d'Agrumes était si jeune...Et il y avait tant de responsabilités pesant sur ses frêles épaules. D'un autre côté, elle désirait avoir un Apprenti, pour la satisfaction de le voir accomplir de grandes choses, pour lui transmettre sa haine de Califa, lui inculquer les dures bases de la vie de Guerrier. Les Apprentis sont la relève, tout comme les chatons.

Constellation d'Agrumes sortit de sa torpeur. Une brindille craqua du côté du territoire de la Rivière, et elle se releva, aux aguets. L'Apprenti lui avait-il tendu un piège? La jeune femelle s'en voulut d'avoir baissé sa garde. Agrumes jeta un regard froid à Bourreau Inexpérimenté, mais il ne paraissait pas comprendre. À moins qu'il jouait la comédie. La féline recula d'un pas, les griffes sorties. Elle huma l'air et à ce même moment apparut la Chef du clan de la Rivière. Constellation d'Agrumes se détendit instantanément.

- Bourreau Inexpérimenté! Peux-tu me dire ce que tu fais ici? Tu devais rester au camp! Comment as-tu osé sortir ainsi sans rien dire!

Il y avait un brin de panique dans la voix de la Chef. Si c'était ça un Apprenti, stresser pour sa vie à chaque deux secondes, la femme rousse s'en passerait. Reprenant son sérieux, Agrumes se concentra sur les paroles marmonnées par sa consœur:

- J'ai eu peur que Califa ne te tombe dessus pour te faire payer pour l'escarmouche sur le territoire du clan du tonnerre!


Constellation d'Agrumes ne crut pas tout entendre. Escarmouche, sur le territoire du Tonnerre? pensa-t-elle. Alors que son poil retombait sur son dos, la rouquine se tint bien droite face au Chef adverse, comme le voulait la coutume. Pourtant, Constellation de l'Aurore ne l'avait pas encore vue; elle n'avait d'yeux que pour son Apprenti. Soupçonneuse, la chef du clan du Vent se demanda ce qu'il s'était passé et pourquoi Constellation de l'Aurore était aussi paniquée. Puis, Agrumes remarqua la patte d'Aurore, légèrement de travers. Elle plissa les yeux, et au moment où elle allait poser sa question, la Chef adverse se retourna et l'aperçut. D'une voix un peu confuse, malaisée, elle dit:

- Bonjour Constellation d'Agrumes... Je ne pensais pas que vous étiez là...


La chatte rousse lui fit un signe de tête respectueux. D'une voix neutre, mais teintée de froid, elle répondit:

« Bonjour à toi Constellation de l'Aurore. Sans vouloir me mêler de ce qui ne me concerne pas, bien qu'en un sens, cela me concerne, qu'est-ce que c'est que cette histoire d'escarmouche? Que s'est-il passé sur le clan du Tonnerre? »

Constellation d'Agrumes ne voulait pas paraître impatiente, mais cette situation touchait les Chefs et les Territoires, sans oublier Califa. D'une voix plus douce, empreinte de compassion, Constellation d'Agrumes demanda, en pointant sa patte:

« Est-ce Califa? »

[Hum, on se vouvoie entre chefs? J'ai toujours tutoyé...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constellation Mouchetée
« La folie n'est pas une maladie. »
« La folie n'est pas une maladie. »
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 26/08/2013

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Lun 25 Nov - 4:02

Constellation Mouchetée voulait parler au chef du Clan de la Rivière. Cela devenait urgent. C'est pourquoi, n'en pouvant plus d'attendre une patrouille à la frontière,elle s'aventura sur le territoire adverse. Petit problème, et elle n'y avait pas pensé : où se trouve le camp de la Rivière ?!
Consternée,elle se dirigea comme elle put, mais elle était vraisemblablement un petit peu... Perdue ? Impossible. Elle ne se perdait jamais. Elle était juste égarée... Voilà,c'est tout. Mais... Égarée n'est-t-il pas un synonyme du mot "perdue" ? Tsssk,de toute façon,elle ne l'était pas et puis voilà. La chatte mouchetée se tourmentait ainsi lorsqu'elle aperçu Bourreau Inexpérimenté. Pensant qu'il suivait son mentor,la meneuse qu'elle cherchait, Constellation Mouchetée le suivit. Au bout d'un moment,elle vit qu'ils étaient près de la frontière du Clan du Vent, et avec agacement elle remarqua que non seulement le mentor du jeune n'était pas là, mais en plus il n'avait pas fait exprès de venir ici. Soudain elle l'entendit parler avec une chatte rousse familière... Constellation d'Agrumes ! Elle tendit l'oreille et écouta leur conversation. Arriva une chatte calicot qui se jeta sur son apprenti. Le chef du Clan de la Rivière était là. La jeune meneuse du Tonnerre soupira de soulagement et en oublia d'écouter leur discussion. Alors,quand ses oreilles revinrent à elles, ce qu'entendit la chatte la  refroidit.

«...Que s'est-il passé sur le clan du Tonnerre? »

Et,avec plus de douceur,elle posa une autre question à Constellation de l'Aurore.

« Est-ce Califa? »

« Salutations. Je voulais justement m'entretenir avec toi, Constellation de l'Aurore à ce sujet, alors j'espère que tu m'excusera d'être venue sur ton territoire. Si Constellation d'Agrumes est là, tant mieux pour elle, cela ne me dérange pas. Peux-tu nous expliquer s'il te plait ? J'aimerais avoir les détails... Et je suppose que le chef du Clan du Vent aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Califa
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
« La vie est un long rêve dont la mort nous réveille. »
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 18
Localisation : Canadaaa
Humeur : Calinouuuw

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Lun 25 Nov - 20:58

Beaucoup d'actions. Il avait à peine eu le temps de se présenter que son mentor avait surgi de nul sait où. Sur le coup, il fût surpris par cette arrivée si directe, mais il ne lui prit peu de temps pour sentir ses pattes se décongeler et son museau se réchauffer. Cependant, cette chaleur soudaine disparu instantanément lorsque son mentor le réprimanda.


- Bourreau Inexpérimenté! Peux-tu me dire ce que tu fais ici? Tu devais rester au camp! Comment as-tu osé sortir ainsi sans rien dire!

Effectivement, l'apprenti se dit qu'il aurait au moins mieux fait d'avertir son mentor, ou au moins un guerrier. Cependant, le ton glacial de sa meneuse la figea sur place. Il avait presque perdu la possibilité de parler. De plus, les oreilles lui brûlaient. Par à cause de Constellation de l'Aurore, mais parce que le chef du vent les regardaient avec attention. Son professeur ne l'avait-elle pas remarquée ? Il vit alors son mentor bondir de son perchoir, manquant de peu de trébucher. Puis, elle vint se placer contre contre lui. À ce moment, ce fut lui qui manqua de tomber à la renverse. Il senti la chaleur de son mentor s'imprégné de sa fourrure. Cela lui permis un instant de se réchauffer, toujours sous le regard de la meneuse adverse.

- J'ai eu peur que Califa ne te tombe dessus pour te faire payer pour l'escarmouche sur le territoire du clan du tonnerre!

Il comprit la soudainement. Effectivement, les deux guerriers survivants de la Tribu avaient dénoncé le Clan de la Rivière. La veille même, la meneuse blanche avait fait le trajet de son camp à celui de l'apprenti et avait apparemment demander des comptes. Cette discutions avait sûrement été rude, car son chef, contrairement à son habitude, avait dormi dans la tanière du meneur et non celle des guerriers.

- Bonjour Constellation d'Agrumes... Je ne pensais pas que vous étiez là...

Enfin Constellation de l'Aurore l'avait remarquée ! Soulagée de savoir que son chef avait enfin prit conscience de sa présence, il fut tout aussi content de ne pas la voir se séparer de lui. Il ne voulait pas affronter le froid tout seul... et puis, il aimait sa proximité.

« Bonjour à toi Constellation de l'Aurore. Sans vouloir me mêler de ce qui ne me concerne pas, bien qu'en un sens, cela me concerne, qu'est-ce que c'est que cette histoire d'escarmouche? Que s'est-il passé sur le clan du Tonnerre? »

L'apprenti approuvait son ton neutre, quelque peu direct, mais il désapprouvait totalement le fait que l'escarmouche la concernait. Il n'y avait que trois clans touchés et le sien n'en faisait pas du tout parti ! Même le joug de Califa ne lui laissait pas le droit de savoir. D'ailleurs, pourquoi se soucierait-elle de sa ?

« Est-ce Califa? »

L'apprenti gronda. Lui aussi détestait cette chatte tyrannique, mais il n'irait pas se mêler des choses qui ne le concerne en rien. Il allait fermement répliquer, il en avait la ferme intention, mais on lui coupa l'herbe sous la patte.

« Salutations. Je voulais justement m'entretenir avec toi, Constellation de l'Aurore à ce sujet, alors j'espère que tu m'excusera d'être venue sur ton territoire. Si Constellation d'Agrumes est là, tant mieux pour elle, cela ne me dérange pas. Peux-tu nous expliquer s'il te plait ? J'aimerais avoir les détails... Et je suppose que le chef du Clan du Vent aussi. »

Et quoi encore ? Qui c'est ? Sur le coup, le pelage de Bourreau Inexpérimenté se gonfla encore plus qu'avant. Un chat d'un autre clan sur son territoire. Il y a quelque chose, non ? Surtout en début de mauvaise saison, les nerfs sont à vifs. Cependant, son odeur du Tonnerre le rassura. Elle était sûrement le meneur du clan. Surtout avec la petite confrontation sur leur territoire. Il se rappela le guerrier ensanglanté. Il n'avait sûrement aucun souvenir de la bataille appart qu'il y en ait eu une et qu'il ait perdu. Puis, l'apprenti lui revint en tête. Lui, il était lucide. Mais il en avait manquer des instants importants. Tant pis. Il décida de se rattraper pour les réprimandes perdues et laissa libre cour à sa parole.

«On a simplement porté assistance à des membres de son clan. Miaula-t-il en pointant la chatte calicot sur un ton qu'il voulait neutre. On avait entendu des bruits de batailles et quand on est arrivés, on a trouvé la patrouille vaincue. À nous deux et avec Illusion Inexpérimenté, on a repoussé les trois guerriers de la Tribu. Je crois que cela résumes bien l'événement.»

Il a fait exprès de ne pas inclure leur rencontre avec le bipèdes. Personne n'avait besoin de savoir. De plus, ils voulaient entendre des détails sur la bataille, pas sur ce qui est arrivé par la suite. Il lança un regard à son mentor, pour y chercher une confirmation. Il ne savait pas si la parole d'un apprenti valait pour des chefs de clan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prix-de-la-liberte.forum-canada.com
Constellation de l'Aurore
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! »
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 21
Localisation : Par-ci par-là si vous regardez bien vous me trouverez peut-être!
Humeur : Vive le vent, vive le vent, vive le vendredi...

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Mar 26 Nov - 20:13


Ah non alors! Constellation Moucheté n'avait absolument rien à faire sur son territoire! Pas plus que Constellation d'Agrumes pouvait lui demander de cette manière de lui expliquer ce qui c'était passé! Ne pouvait-elle pas respirer un peu après tout ces événements? On aurait dit que le monde entier ce liguait contre elle : d'abord l'escarmouche sur le territoire du clan du tonnerre, la rencontre avec le bipède sur ce même territoire, la rencontre avec Constellation Moucheté sur le territoire de celle-ci le lendemain de l'escarmouche, la rencontre avec Califa datant de la veille, la disparition momentané de son apprenti et maintenant sa! Qu'avait-elle bien pu faire au clan des étoiles?! MARRE. Elle en avait marre! Tout ce qu'elle demandait c'était d'avoir un peu de temps pour guérir et se reposer avant que les problèmes ne lui tombent dessus, mais c'était trop demander! Fini de la sage et enjouée Constellation de l'Aurore, elle était bien trop épuisée et sa patte la faisait réellement beaucoup souffrir de plus la température froide n'avait rien pour arranger la situation... Arf! Maintenant son apprenti qui se permettait de prendre la parole comme sa devant les autres chefs! Elle n'avait décidément pas l'énergie pour sa... Alors elle fit quelque chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant : elle tourna le dos à ces problèmes, ces à dire aux trois chats présents, et pris le chemin de son camp en essayant de ne plus penser à tout sa.

Boitillant dans la neige qui commençait à s'accumuler, baissant la tête face au vent, on aurait pu lui donner cent lunes facilement en la regardant à cet instant. S'arrêtant avant de sortir du champ de vision des autres chats, elle lança d'une vois tremblante de fatigue et de douleur ces quelques phrases:

- Je suis épuisée qu'on me pose toujours les mêmes questions... S'il y a qu'une seule chose à retenir vis-à-vis de l'escarmouche c'est qu'il y a eu des morts des deux côtés et que c'est regrettable. Ce n'est pas Califa qui m'a blessée, mais un bipède sur Ton territoire Constellation Moucheté... Ah oui, d'ailleurs la prochaine fois trouve une meilleure excuse pour t,aventurer sur mon territoire autre que vouloir des éclaircissements sur ce qui c'est passé... Après tout, nous en avons parler toute les deux pas plus tard qu'hier matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shalaira.deviantart.com/
Constellation d'Agrumes
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/08/2013
Localisation : Namibie
Humeur : Boff boff, ça dépend de toi.

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Dim 1 Déc - 14:54


La rouquine sentit une nouvelle odeur. Un autre chat... pensa Constellation d'Agrumes. L'odeur appartenait au clan du Tonnerre et particulièrement à Constellation Mouchetée.

« Salutations. Je voulais justement m'entretenir avec toi, Constellation de l'Aurore à ce sujet, alors j'espère que tu m'excusera d'être venue sur ton territoire. Si Constellation d'Agrumes est là, tant mieux pour elle, cela ne me dérange pas. Peux-tu nous expliquer s'il te plait ? J'aimerais avoir les détails... Et je suppose que le chef du Clan du Vent aussi. »


Les choses devenaient de plus en plus intéressantes. Ne manquait plus que le clan de l'Ombre pour rajouter du piquant. L'air devint soudainement lourd, chargé des problèmes des uns et des autres. On aurait dit que la température remontait alors que les esprits s'échauffaient. Constellation d'Agrumes remarqua à quel point Constellation de l'Aurore semblait fatiguée. La jeune femelle rousse se dit qu'elle devrait peut-être lui laisser un peu d'air, justement, et retourner vers son clan. Mais elle voulait savoir et la Chef du Vent n'aimait pas être mise de côté. Cela faisait parti de ses défauts. Puis, un chat qu'Agrumes avait complètement oublié explosa:

«On a simplement porté assistance à des membres de son clan. On avait entendu des bruits de batailles et quand on est arrivés, on a trouvé la patrouille vaincue. À nous deux et avec Illusion Inexpérimenté, on a repoussé les trois guerriers de la Tribu. Je crois que cela résumes bien l'événement.»

Le jeune Apprenti du clan de la Rivière parla pour son Chef et Constellation d'Agrumes le crut. Finalement, il valait mieux qu'elle retourne à son camp. Sa place était là-bas. Ces quelques paroles de Constellation de l'Aurore consolidèrent sa décision:

- Je suis épuisée qu'on me pose toujours les mêmes questions... S'il y a qu'une seule chose à retenir vis-à-vis de l'escarmouche c'est qu'il y a eu des morts des deux côtés et que c'est regrettable. Ce n'est pas Califa qui m'a blessée, mais un bipède sur Ton territoire Constellation Moucheté... Ah oui, d'ailleurs la prochaine fois trouve une meilleure excuse pour t,aventurer sur mon territoire autre que vouloir des éclaircissements sur ce qui c'est passé... Après tout, nous en avons parler toute les deux pas plus tard qu'hier matin.

La jeune chef ennemie avait tourné le dos et s'était reculé vers la forêt sur son territoire. Le message était clair, limpide même. Constellation d'Agrumes fit un signe de tête respectueux à ses consœurs et répondit, le ton neutre:

« Excuse-moi de m'être mêlée de ce qui ne me regardait pas. Ma curiosité a pris le contrôle sur mon bon jugement. Tu as raison, cela ne me concerne pas. »

Elle prit une pause, jugeant si elle avait terminé de parler, puis salua chacun des félins d'un signe de tête:

« Bourreau Inexpérimenté, Constellation Mouchetée, Constellation de l'Aurore. À une prochaine fois. »

Constellation d'Agrumes ne s'attarda pas plus longtemps. La femelle rousse prit tout son temps et chassa en chemin. Elle réfléchit. La jeune Chef ne voulut pas trop repenser à la rencontre près des frontières, mais elle ne put s'empêcher d'avoir envie de savoir avec détails ce qui s'était passé. Agrumes est jeune et fougueuse; c'est dans sa nature de fourrer son museau partout. Et puis, elle pourrait peut-être avoir quelques éclaircissements à la prochaine rencontre avec Califa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constellation d'Agrumes
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
« Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui. »
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 26/08/2013
Localisation : Namibie
Humeur : Boff boff, ça dépend de toi.

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Sam 22 Mar - 22:56

UP?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle du Passé

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de Personnage
Physique & Psycologique:
Lien:

MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   Lun 24 Mar - 20:11


La jeune femelle ouvrit lentement les yeux en s'étirant de tout son long. Un vent frais se levait. Elle sortit de la tanière des guerriers silencieusement. L'air sentait l'hiver encore, une faible effluve de gibiers lui parvint et lorsqu'elle tenta de trouver sa chef, aucune effluve récente dans sa tanière. Elle souffla un bon coup et avertit les guerriers de son départ. La neige craquait à peine sous son pas léger comme une plume. Elle trotta légèrement pendant un moment hésitant entre vérifier les frontières ou chasser. Elle jugea qu'elle pourrait faire les deux.

- Une si belle matinée ne doit pas être gâchée, se dit-elle à voix haute.

Elle se dirigea joyeusement vers la Vallée vérifiant parfois les frontières. Elle sentit soudainement une odeur de lapin, bien fraîche. Aussitôt ses sens furent en alerte, elle rampa jusqu'à la proie et entendit la petite chose grignoter. Elle se mit lentement face aux vents violents de cette matinée et attendit. Elle était si immobile qu'on aurait pu croire qu'elle avait pris racine à cet endroit. Le petit animal insouciant s'approcha et il ne s’aperçut que trop tard de son erreur. Un éclair de griffe et le lapin fut mort. Elle l'enterra près d'une touffe d'herbe et repartit en gambadant. Elle arriva finalement aux Terriers de Lapins. Elle perçut une effluve qui piqua rapidement sa curiositée. Il y avait l'odeur de trois clans; le sien, le Clan de la Rivière, normal peu, mais le plus étonnant était les odeurs du Clan du Tonerre. Sa chef était venue ici de surcroit. Qui avait-elle vu? L'aveugle fronça les sourcils, inquiète. Elle avait l'impression que cela n'allait pas passer sous silence la situation qui avait emmené trois Clans à se réunir ici. Elle s'ébroua et repartit les pattes plus trainante qu'au départ. Elle attrapa une petite souris au retour et déterra son lapin. Lorsqu'elle arriva au camp, elle savait que la chef était là en entendant les ordres qu'elle donnait aux patrouilles. Elle se dépêcha pour aller porter ses proies et retourna vers la femelle rousse. La jeune chef semblait perturbée légèrement. Oracle du Passé approcha et demanda à la chef de lui parler en privée. Celle-ci la dirigea vers sa tanière. Elles s'y dirigèrent. Lorsqu'elles furent seules, la femelle aveugle prit place, assise et droite la queue entourant ses pattes fines.

- Constellation d'Agrume, salua poliement Oracle du Passé à la chef.
- Bonjour Oracle du Passé, répondit celle-ci.
- En chassant tout à l'heure, je suis tombée sur des odeurs. Comment dire en fait? Il y avait la votre, mais celle de trois autres félins. Deux du Clan de la Rivière et une du Clan du Tonerre. Sans vouloir être indiscrète, pourrais-je savoir qu'es-ce qu'il se passait et pourquoi semblez-vous perturbée?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du côté des frontières... [OUVERT À TOUS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Prix de la Liberté :: Clan du Vent :: Territoires :: Les Terriers aux Lapins-
Sauter vers: